Jadis dans l’west N°1 – Les cours d’histoire avec Mémé Juanita


De l’origine de la fameuse loi sur les pacifistes

Jadis dans l’West, n’existait que le monde 1, même pas de nom, juste monde 1.
Un temps heureux où tout le monde débutait, découvrant un monde nouveau.
Un temps où ouvrant ma page The West et m’apercevant que j’avais droppé un collier d’indien après 8 heures de dur labeur, j’étais transporté de bonheur.
Un temps où les gens se promenaient en slip (ou pas) : pas de pantalons et forcément pas de ceintures.
Le marché n’existait pas. Si tu voulais un item n’existant pas dans ta ville, il fallait te faire inviter dans une autre ville. C’est cet état de fait qui a été à l’origine de la fameuse loi imposée par certains joueurs et dont je vais vous expliquer l’évolution : « t’attaque pas nos pacifistes sinon gare à tes fesses ou/et aux fesses des habitants de ta ville. »

Cowboy-tronc authentique

La première version de cette loi fut : « t’attaques pas nos ouvriers sinon gare à tes fesses ou/et aux fesses des habitants de ta ville. »
Pourquoi cette loi fut mise en place avec moults pressions de la part des joueurs qui l’ont promulguée ?
Etant donné que les gens devaient se faire inviter pour récupérer par exemple un beau manteau noble (à l’époque c’était encore considéré comme un item de nanti et on pouvait se la jouer en l’arborant fièrement par delà les plaines) ou les superbes chaussures de charlatan (ah non celles-là on pouvait les avoir avec une quête et à l’époque on attendait de la faire pour les avoir, si si), les habitants des villes les plus puissantes y ont vu un intérêt mercantile à exploiter. Ils ont mis en place une taxation à l’entrée de leurs villes. Tu veux notre beau manteau noble ? Pose 5000$ dans la caisse de la ville. [Comme çà, nos ouvriers vont bien pouvoir bosser et s’atteler par la suite à la construction d’une autre ville]
Les villes étaient ainsi construites plus rapidement et ces villes pouvaient étendre leur suprématie, notamment quand le système des forts fut mis en place.
Le seul souci, c’était que les ouvriers étaient à la merci des duellistes très vilains qui pensaient qu’un des buts du jeu était de dueller sans foi ni loi. Par conséquent, il ne fallait surtout pas les attaquer pour permettre l’extension de ces villes puissantes.
Par la suite, cette loi fut considérée comme acquise et le vilain duelliste qui osait s’attaquer à un ouvrier recevait illico un message du type : « t’as pas le droit, je suis ouvrier, t’as pas d’honneur, t’es trop méchant, je vais le dire à mon pote qui est une pointure en duels ». Message suivi par des représailles sur toute la ville du duelliste.
Etant duelliste sur le monde 1, je me souviens que je parcourais les plaines loin de ma ville pour protéger nos habitants des représailles, la distance rebutant les gens.

Quand les autres mondes se sont ouverts, la loi était bien assise et a commencé à évoluer. Le vilain duelliste, non seulement ne pouvait plus attaquer les ouvriers mais en plus, il ne devait pas toucher non plus les aventuriers. Les aventuriers, ça rapporte l’argent pour construire les villes…
La loi a ainsi été modifiée en : « t’attaques pas nos pacifistes sinon gare à tes fesses ou/et aux fesses des habitants de ta ville. »

La dernière modification s’est faite sur la définition du mot pacifiste. Les pacifistes englobaient donc les ouvriers et les aventuriers. La définition s’est élargie en englobant les autres catégories en train de travailler habillées en chochottes. « Attends de voir quand j’aurai mes beaux habits de duelliste et tu vas comprendre ta douleur gros lâche ! »

Ce qui faisait que le duelliste devait attaquer un gars ni ouvrier ni aventurier et attendre que ce gars s’habille correctement pour l’affronter. « T’es duelliste mon coco, t’assumes ton statut avec honneur en ne t’attaquant qu’aux gars qui vont te mettre la pâtée, m’en fiche si tu ne gagnes pas d’expérience de toute la journée, fallait être pauvre aventurier fragile qui droppe. »

Depuis, la loi semble avoir disparue sauf pour quelques irréductibles, la version 2.0 ayant balayé la possibilité de voir facilement sur le profil si les gens ont un passé ou un présent de duelliste.

C’est fini pour aujourd’hui. C’était le cours d’histoire westienne avec Mémé Juanita.

Publicités
Catégories : Expressions libres | Un commentaire

Navigation des articles

Une réflexion sur “Jadis dans l’west N°1 – Les cours d’histoire avec Mémé Juanita

  1. Popofe

    J’ai adoré le passage sur les chaussures du charlatan… C’est tellement vrai ! Merci pour ce cours d’histoire, il est en tout point exact ! Joli travail 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :